October 11, 2021

Paper Puso : créer du lien à travers le collage

Mya Naguit sort tout juste de la fac et elle compte déjà plusieurs cordes à son arc : artiste de collage, activiste et fondatrice de la marque de papeterie Paper Puso. En rassemblant notes, illustrations et découpages de magazines, l’artiste techniques mixtes évoque des sentiments intimes et authentiques à travers un melting-pot visuel.

Nous avons rencontré Mya pour parler de son travail de collage, de l’origine de Paper Puso et de l’importance du lien dans la vie comme dans l’art.

Portrait of Mya Naguit. founder of stationery brand Paper Puso

Parlez-nous un peu de vous. Qu’est-ce-qui vous a attirée dans le collage ?

Salut, je m’appelle Mya ! Je suis une créatrice et artiste de collage philippine de 22 ans originaire d’Orange, en Californie. Depuis toute petite, j’ai toujours adoré créer. J’étais affreusement timide, et j’avais beaucoup de mal à aller vers les autres et à exprimer mes sentiments. Naturellement, faire de l’art était mon refuge

Faire de l’art était mon refuge

Je ne me souviens pas exactement de ce qui m’a poussé à faire des collages en particulier, mais je sais que mon attirance pour l’art techniques mixtes est en quelque sorte né de ma grande collection de magazines pour adolescentes, en plus de ce que j’écrivais dans mon journal régulièrement. Presque toute mon adolescence est tracée à travers ces cahiers, en utilisant des stylos, des marqueurs, de la colle et du papier. C’est vraiment cool d’avoir des traces tangibles de chaque chapitre de sa vie.

2 Paper Puso collage art postcards next to paper clips

Comment décririez-vous votre style ? Quelles sont vos inspirations ?

Étant donné qu’une grande partie de ma relation avec le collage de médias mixtes est née de mon adolescence, il y a ce fil conducteur d’émotions partagées et de nostalgie dans mon travail. J’ai toujours aimé l’art qui marie le contraste entre des émotions compliquées et dans tous les sens et de jolies couleurs pastel. Je pense que mon art représente définitivement cela. Je m’inspire beaucoup des papiers physiques que je découpe, de la culture pop de la fin des années 1990 au début des années 2000, de la musique et des magazines de mode qui m’obsédaient quand j’étais adolescente.

Comment créez-vous vos collages ?

La beauté de faire des collages est que l’on peut vraiment les réaliser à partir de n’importe quel support à disposition. La base du collage consiste généralement en un adhésif, du papier et une paire de ciseaux à la rigueur. Personnellement, j’adore utiliser des stylos à peinture Posca, des bâtons de colle et des autocollants dorés en forme d’étoile, qui se retrouvent souvent dans mon travail.

Collage artwork with eyes, mouths and flowers by Mya Naguit from Paper Puso

L’inspiration pour une œuvre peut provenir de n’importe lequel de mes matériaux – par exemple, une couleur qui m’attire en ce moment, une chanson que j’ai dans la tête ou une coupure que j’ai trouvée dans un magazine pour millenials. Ma partie préférée du processus est l’acte physique de couper et de déchirer le papier ; c’est vraiment thérapeutique !

Artiste techniques mixtes, créatrice de contenu, activiste… Vous avez de multiples casquettes ! Comment sont-elles toutes liées ?

Être artiste, créatrice de contenu, activiste et narratrice sont des éléments intrinsèquement liés et recoupés de mon identité. Je ne pense pas que je pourrais porter une étiquette sans porter l’autre. Par exemple, être une activiste implique souvent de raconter des histoires pour affronter un problème et nouer des relations avec une communauté qui peuvent t’ouvrir les yeux sur des points de vue que tu n’avais pas envisagés auparavant.

Ce désir universel de lien social est ce qui nous pousse à créer

De plus, le travail créatif peut être un moyen durable et accessible de raconter et de transmettre une histoire. C’est pour cela qu’il faut encourager et exploiter les compétences et les talents des membres de notre communauté pour mettre en avant le changement que nous souhaitons voir dans le monde. Je crois que ce désir universel de lien social, et avec cela, de communauté, est ce qui nous pousse à créer. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à faire de l’art.

Collage art with fountain and text saying I could never lie about caring a lot by Mya Naguit from Paper Puso

Comment traduisez-vous cette idée de lien dans votre travail ?

 Je pense que chaque fois que l’on met son cœur dans quelque chose, le lien est inévitable ; que ce soit de manière positive ou négative. Faire des collages était quelque chose que je faisais en privé, c’est ce qui rendait mon travail authentique et courageux. 

Quand j’ai commencé à partager mon art en ligne, je ne voulais pas changer cet aspect de mon processus ; il y avait évidemment de nombreux endroits personnels où je sentais que je devais fixer des limites, mais je savais que tout ce que je choisirais de partager viendrait toujours directement du cœur. Cela étant dit, je n’ai jamais partagé mon art avec l’intention spécifique de nouer du lien avec un public… J’étais juste moi-même. Et, au fil du temps, j’ai remarqué que de plus en plus de personnes de mon audience s’identifiaient à ma vulnérabilité.

Collage artwork with a Greek statue and message by Mya Naguit from Paper Puso

Pouvez-vous nous en dire plus sur Paper Puso ?

Dans ma vie personnelle, la création artistique a toujours été une sorte de thérapie. Pendant le confinement de 2020, je me suis sentie plus perdue, mais plus motivée que jamais pour créer. J’avais évidemment du mal à suivre ma première année d’université entièrement en ligne ; mais le chaos très physique à l’extérieur de ma bulle semblait générer l’essentiel de mon anxiété. 

Je me suis sentie plus perdue, mais plus motivée que jamais pour créer

Un soir, lors de notre appel Facetime hebdomadaire confiné avec trois de mes meilleur.e.s ami.e.s, j’ai évoqué l’idée de partager mon art en ligne. J’avais besoin d’un espace pour conserver l’art que je faisais (et les émotions que je ressentais) pendant cette pandémie mondiale. Leurs encouragements ont suffi à me pousser à franchir le pas. Et juste comme ça, Paper Puso vit le jour.

Mixed media artwork by Mya Naguit from Paper Puso

En hommage à mon héritage philippin, j’ai choisi le nom « Paper Puso » qui se traduit par coeur de papier. Cela a commencé avec quelques pages de mon journal que je scannais, puis des commandes d’amis et de famille. Aujourd’hui, plus d’un an plus tard, Paper Puso rassemble toute une communauté, a été présenté sur des plateformes numériques et papier et a produit des centaines de Cartes postales et d’Autocollants qui ont été expédiés dans tout le pays.

Vous avez mentionné que Paper Puso a été inspiré par votre propre amour des relations épistolaires. Qu’est-ce que vous aimez le plus à ce sujet ? 

Il y a quelque chose de si romantique à écrire physiquement une lettre à votre proche. Je suis née en 1999, donc ma génération a grandi sur Internet. Je n’ai d’ailleurs pas un seul souvenir d’avoir vécu sans accès à un ordinateur. Je pense que le retour à des traditions comme écrire des lettres nous rappelle la beauté des artefacts tangibles ; c’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime tenir un journal à la main. Vous seriez surpris de voir tout ce qu’on peut exprimer dans une note manuscrite que l’on n’oserait jamais dire à haute voix !

2 Paper Puso postcards with positive messaging in a heart, sheet of gold star stickers, and postcard with a handwritten message from Mya Naguit

Comment utilisez-vous MOO pour promouvoir votre travail de collage ? 

J’avais entendu parler de MOO par un autre artiste dans un vlog et j’ai décidé de l’essayer pour ma première série de Cartes postales. J’avais initialement prévu d’essayer MOO en même temps que d’autres imprimeries pour déterminer laquelle offrait la meilleure qualité ; mais après avoir commandé mes 25 premières Cartes Postales chez MOO, j’étais tellement satisfaite des produits que je n’ai finalement pas tenté autre part ! 

Depuis ce premier test, MOO a été ma principale source pour mes produits. En tant qu’artiste et dirigeante d’une petite entreprise, j’aime publier de temps en temps de nouveaux modèles, du coup j’aime pouvoir commander par packs aussi petits que 25 pour éliminer progressivement tous les anciens modèles. Je reviens à chaque fois pour la qualité et la possibilité de personnalisation. Je trouve aussi que l’équipe d’assistance MOO est incroyablement utile et réactive. On peut dire que je suis fan de vous, MOO !

Set of Paper Puso postcards with collage art designs

Un conseil pour les jeunes créatifs qui souhaitent mettre leurs compétences au service de causes qui leur tiennent à cœur ? 

Je sais que s’exposer et être vulnérable peut être absolument effrayant. Je pense que ma génération a extrêmement peur de l’échec et ce manque d’assurance peut s’avérer difficile à gérer. Donc, par-dessus tout, je défie les jeunes créatifs de commencer petit. Faites un petit pas en avant. Trouvez des ressources ou supports qui peuvent vous aider à mettre au clair vos propres expériences. Trouvez ce qui touche les communautés dont vous faites partie. Nous avons chacun quelque chose à offrir. Nous avons tous le pouvoir d’influer sur le changement, aussi petit soit-il… Et plus il y a de petits pas en avant, plus nous pouvons aller loin ensemble !

Sortez de votre coquille avec les Cartes postales MOO à partir de 25 par pack.

0

Les commentaires sont fermés.

Capturer l’essence des Fêtes avec Priscilla Weidlein

Priscilla Weidlein nous parle de ses cartes de vœux et des inspirations de son travail.

November 4, 2021

Monotype met la typographie à l’heure du numérique

Découvrez comment Monotype fait entrer la typographie dans le 21ème siècle.

September 20, 2021

NAIL : l’agence anti-pub

Découvrez une agence de pub pas comme les autres.

July 27, 2021