February 2, 2016

Comment rédiger pour être lu

Que votre tendance soit à gesticuler, à bavarder, ou même à communiquer calmement, la façon dont vous parlez a le pouvoir d’influencer les gens. C’est aussi ce qui vous définit. Alors, comment trouver la voix de votre marque et l’utiliser efficacement? Nous avons demandé au responsable éditorial de MOO comment écrire des textes qui ressemblent à votre marque. Voici quelques conseils de source sûre.

Rédiger des textes pour le marketing est difficile pour beaucoup d’entre nous. La paralysie des mots vient avec des pensées auto limitantes comme « je ne sais pas quoi dire », « est-ce que c’est bien écrit? », « combien de fois peut-on utiliser le mot “innovant” dans une phrase? »…

Ça vous rappelle quelque chose? Si vous avez déjà été coincé par des questions comme celles-ci, une chose que vous pouvez ne pas avoir remarqué est qu’elles dépendent de VOUS. De votre marque. De vos messages. De ce que vous avez à dire et de comment vous voulez le dire. Ce qui, bien sûr, sont des éléments à prendre en compte en écrivant votre prose. Mais… Rédiger de bons supports marketing requiert un profond changement de perspective.

DE VOUS… À VOTRE CLIENT

GLOUPS. Vraiment ? Mais il y a tellement de choses que mes clients doivent savoir ! J’ai tellement d’options/de services/d’USP/d’offres […] à proposer…

STOP. Demandez-vous plutôt, en pensant à votre cible :

– De quoi ont besoin mes clients ?

– A quoi s’intéressent mes clients ?

– Qu’attendent de moi mes clients ?

– Que puis-je proposer à mes clients ?

Essayez de mettre de côté vos objectifs commerciaux, vos objectifs de campagne ou vos objectifs de vente, pour prendre le temps de penser réellement à vos lecteurs : des personnes réelles, avec leurs vies, leurs besoins. Parfois, il est plus pratique de vous adresser à UNE personne pour éviter de tomber dans les termes génériques.

Souvenez-vous: vous ne parlez pas seulement aux lecteurs, vous entamez une conversation.

VOILÀ ce qui ouvre de nouvelles portes, indépendamment du type de support sur lequel vous travaillez : emails, Flyers, MP. Une fois que vous savez ce que vous proposez, vous devez comprendre POURQUOI vos clients pourraient s’intéresser à ce que vous leur dites.

Il n’y a pas de raccourcis.

Pas si vous voulez vendre. Sans ce travail d’approche, vos messages seront sans doute noyés dans le bruit du million d’autres marques qui parlent « à » leurs clients. Au final, vos supports marketing ne seront pas vus, pas cliqués, pas appréciés. Et vous aurez passé des heures à élaborer des phrases que, peut-être, personne ne lira.

Plus difficile: LE FAIRE.

Écrire avec une vision ne peut se faire qu’en ayant, justement, une réelle vision. Dans une certaine mesure, le travail d’un rédacteur est d’utiliser ses superpouvoirs d’imagination et d’empathie pour se mettre dans la peau du client : analyser les situations, comprendre les liens, trouver les « vérités universelles » qui parleront aux gens. Mais il faut quelques fondamentaux.

Et si vous n’en savez pas beaucoup sur vos clients ?

CHERCHEZ. C’est essentiel. Utilisez votre prochaine réunion marketing pour demander des études sur les clients : groupes cible, enquêtes, travail de persona, google analytics… Tout ce qui vous permet de connaître vos clients, ce qu’ils pensent, ce qu’ils veulent.

Et si vos clients sont tous différents ?

Comment dire TU en tant que marque alors que vous parlez à des cibles différentes ? Cette question revient souvent chez les rédacteurs. Et pour trouver la réponse, il faut poser la question du ton de la marque. Toutes les marques devraient en avoir un, mais toutes n’en ont pas.

Votre « ton » est essentiellement qui vous êtes en tant que marque.

Etes-vous officiel ? Irrévérencieux ? Humoristique ? Une fois que vos caractéristiques principales sont définies, comme pour une personne, votre « ton » peut changer selon le contexte et l’interlocuteur. Par exemple, vous n’êtes pas le même à une fête avec des amis le vendredi soir et au bureau le lundi matin. Mais vous êtes toujours la même personne. Vous avez un ton un peu différent. Vous parlez de choses différentes. Mais vous ne vous devenez pas une autre personne totalement différente.

Et si vous n’avez pas de ton ?

Trouvez-en un. VITE. Cela ne s’improvise pas : les lecteurs savent très bien distinguer les marques peu sincères. Vous devez être vrai, alors faites des recherches. Cherchez ce que vous êtes et ce que vous faites. Posez-vous les mêmes questions que pour vos clients. Demandez-vous :

Que représente ma marque ?

– Qu’est-ce qui est important pour ma marque ?

– Que représente ma marque pour mes salariés/clients/fournisseurs ?

– En quoi ma marque est-elle différente de ses concurrents ?

La valeur de ce travail est inestimable pour les entreprises, petites et grandes, nouvelles et anciennes. Vous pouvez être une marque établie qui a besoin d’évoluer ou de retrouver ses racines. Ou une startup qui trouve le ton de sa communication pour la première fois. Un ton correspondant à votre marque et une vraie connaissance de vos clients est le secret pour que vos textes soient vus, lus et partagés.

Une fois que vous savez qui vous êtes, et à qui vous parlez, vous pouvez initier une conversation. Quand vous parlez, on vous écoute. Peut-être pas tout le monde, mais suffisamment. Vos lecteurs vous comprennent et savent que VOUS les comprenez. Ils ne s’attacheront peut-être pas à chaque mot que vous écrivez, mais ils seront ouverts, réceptifs et actifs.

0

Les commentaires sont fermés.

4 astuces pour une image de marque cohérente

Découvrez l’importance de la cohérence de marque et comment rendre votre image de marque efficace.

August 26, 2021

Comment formater son design pour la finition métallisée ?

Ajouter de l’éclat est encore plus facile avec notre check-list pour un fini métallisé infaillible.

August 5, 2021

Renouveler sa marque : 9 conseils pour rafraîchir sa marque

Offrez-vous un nouveau souffle avec nos 9 astuces pour redynamiser votre marque.

August 2, 2021