March 22, 2017

Geo Heaven ou comment gérer son activité secondaire

Réussir le lancement de son entreprise est une expérience exaltante, mais aussi un défi. Pour le relever, vous devez avoir une vision claire de votre marque et une connaissance parfaite de votre produit.

La Directrice de Geo Heaven a trouvé sa niche. Elle crée des bijoux géométriques uniques, imprimés en 3D. Si le design n’a rien de révolutionnaire, le processus de production est entièrement nouveau. Sarah a créé un produit et sa marque en seulement quatre mois. Elle vend désormais ses produits en ligne et dans plusieurs enseignes. Nous l’avons rencontrée afin de découvrir comment elle a fait décoller une activité du soir hors du commun.

Pourquoi avez-vous commencé à créer des bijoux ?

Je savais depuis un certain temps que je souhaitais lancer ma propre bijouterie. Je travaille dans l’enseignement et je voulais avoir une activité plus créative. J’avais beaucoup d’idées, mais aucune ne me semblait assez originale. Sur la route du retour des Midlands l’an dernier, j’ai décidé tout à coup que je voulais créer des bijoux imprimés en 3D. Je savais exactement à quoi ces bijoux devaient ressembler, le nom que je voulais donner à l’entreprise. Ça a été une véritable illumination !

Expliquez-nous votre processus de création. Comment êtes-vous arrivée à votre produit final ?

Je savais que je voulais créer des bijoux géométriques grâce à l’impression 3D. Les gens apprécient les formes géométriques parce qu’on les retrouve partout dans la nature. En faisant ce choix, je savais que mes créations seraient intemporelles. Comme j’utilisais l’impression 3D, je voulais créer des structures en 3D. J’ai adoré les jeux d’ombres et le rendu des armatures créées, comme des fils de fer. C’est ainsi qu’est née ma première collection.

Je conçois tous mes designs d’une suite logicielle de conception assistée par ordinateur. Mon mari est programmeur informatique et il m’a donc appris à utiliser ces logiciels, ce qui m’a permis de réaliser mes idées de design. Il faut des calculs très précis pour générer une symétrie parfaite. Après avoir créé mes premiers prototypes, j’ai commencé à expérimenter les techniques de teinture pour donner naissance aux produits que je vends aujourd’hui.

Comment parvenez-vous à prioriser entre votre travail en journée et votre activité du soir ?

Il n’est pas évident de concilier un poste à plein temps et le lancement de sa propre entreprise. J’adorerais que mon activité secondaire devienne mon activité principale. Je passe la plupart de mes soirées à travailler à mes bijoux et j’organise mes priorités en fonction de cette activité. Il m’arrive de recevoir des commandes alors que je suis de sortie avec des amis. Une fois rentrée, je prépare ces commandes avant de me coucher, afin d’y répondre le jour suivant. C’est possible si l’on est motivé.

Comment avez-vous développé votre marque et comment envisagez-vous l’importance de la cohésion entre votre branding et vos produits ?

J’ai passé beaucoup de temps à réfléchir à l’image de ma marque. Je voulais avoir une marque affirmée et cohérente dès le lancement. J’avais déjà reçu beaucoup de conseils sur l’importance d’une identité forte. Il fallait que le nom de ma marque rappelle la notion de géométrie. C’est pour cela que j’ai choisi Geo Heaven.

Mon amie Steph, qui dirige une entreprise appelée Donut Press, a réalisé mon branding. Elle est très créative. J’ai créé une planche d’inspiration à partir de laquelle Steph a créé ma charte graphique.

Je pense qu’il est crucial que la marque colle au produit, car cela encourage les clients à investir. J’ai donc longuement réfléchi à ma palette de couleurs. Toutes les couleurs de ma marque sont également présentes dans ma ligne de bijoux. Il faut passer beaucoup de temps et d’efforts à son branding, si l’on veut être pris au sérieux. J’ai d’abord essayé de créer moi-même mon logo, mais le résultat n’avait rien à voir avec mon produit. Je suis ravie d’avoir fait appel à un graphiste qui baigne toute la journée dans le branding.

L’impression 3D est une technique relativement nouvelle. Comment commercialisez-vous votre produit et comment dépassez-vous les objections et les craintes face à la nouveauté ?

Beaucoup de gens n’ont pas encore compris le processus de l’impression 3D. Il est possible d’acquérir des imprimantes 3D domestiques, mais ce sont des imprimantes à jet d’encre avec filament. Elles impriment en couches épaisses, ce qui ne convient pas vraiment aux bijoux, qui nécessitent une finition lisse.

J’utilise un processus de frittage sélectif au laser. Le processus consiste à chauffer de la poudre de nylon au laser et laisser durcir le nylon une fois que l’on a obtenu la forme désirée. J’ai dédié toute une section de mon site internet à la méthode de production des bijoux. J’ajoute toujours un carton d’information aux commandes de mes clients, ce qui leur permet de mieux comprendre et apprécier leur achat.

De quoi s’inspire votre ligne de bijoux ?

Ce sont les formes qui m’inspirent, en 2D comme en 3D, que ce soit un simple croquis sur papier ou un bâtiment dans une rue. Ma collection a été très influencée par un séjour à Cracovie, en Pologne. Nous y avons visité le MOCAK, musée d’art moderne local. Il y avait cette structure géométrique rouge gigantesque, que l’on pouvait contourner. Je pense que c’est ce qui a été le point de départ de Geo Heaven.

Comment développez-vous votre marque ? Que faites-vous pour la diffuser ? Quelle utilisation faites-vous des produits MOO ?

Je suis avant tout présente sur les réseaux sociaux. Je fais la promotion de mon site et de mes revendeurs sur Facebook, Instagram et Twitter. Cela fonctionne assez bien, c’est d’ailleurs ainsi que certains revendeurs m’ont découverte.

Je distribue mes Cartes de Visite Luxe à tous mes revendeurs, afin qu’ils les proposent à leurs contacts. La qualité des Cartes de Visite fait l’unanimité et les gens apprécient tout particulièrement la tranche de couleur. J’utilise aussi les Autocollants MOO pour personnaliser mes sacs et mes emballages. Même les enveloppes matelassées dans lesquelles j’envoie mes bijoux ont un Autocollant. J’adore l’idée que mes clients voient ma marque dès l’instant où ils reçoivent le paquet.

Quels sont vos conseils aux bijoutiers en herbe qui seraient tentés de créer leur activité secondaire ?

  • Il est très important de prendre sa marque au sérieux et d’avoir une vision très claire de son image de marque. Si vous ne le faites pas, les autres n’y croiront pas non plus.
  • Les réseaux sociaux constituent une plateforme très puissante pour les petites entreprises. Il faut bien réfléchir à ce que vous voulez inclure dans vos profils, afin de vous constituer une image cohérente. Par exemple, j’aime présenter tous mes produits sur un fond en béton. Les gens passent en moyenne 4 secondes sur votre profil avant de décider s’ils veulent vous suivre ou non. Vous avez donc intérêt à attirer leur attention !
  • Enfin, investissez dans des contenus marketing et promotionnels de qualité pour votre marque. Pour ma part, j’utilise les Cartes de Visite Luxe. Ce ne sont pas les cartes les moins chères, mais elles portent bien leur nom ! Elles ont un bon rapport qualité-prix. Elles donnent une bonne image de ma marque et je reçois toujours des compliments à leur sujet !

Quels sont vos projets pour la suite ?

La prochaine collection explorera les propriétés et les différentes couches que l’on peut obtenir à travers l’impression 3D. En gros, le fait d’imprimer quelque chose à l’intérieur d’autre chose. Affaire à suivre !

Découvrir la collection Luxe

0

Comments are closed.

Faire preuve d’originalité comme Kate Moross

Kate Moross a fait de la polyvalence le pivot de sa carrière. Ses divers projets sont tous...

4 mins de lecture

Katie Rose Johnston : l’approche moderne de l’aquarelle

Avec la continuation du Friday Night Sketch du Design Museum en 2019, notre 3e invitée parle de...

5 mins de lecture

9 designers et leurs résolutions pour une année au top

Le Nouvel An est idéal pour revenir sur le passé et préparer l’avenir. Voici le programme de...

3 mins de lecture