April 11, 2017

Comment faire de sa passion une carrière

On considère souvent qu’il est impossible de faire de sa passion une entreprise rentable. Cela n’empêche pas certains de prouver le contraire, à l’instar de Lucy Burley.

Harmonisant forme et couleur avec passion, Lucy Burley s’approprie un art traditionnel pour y apporter une touche de modernité. Il s’agit de la poterie, qui a d’abord occupé ses soirées avant qu’elle s’y consacre à plein temps, montrant que l’on peut rencontrer le succès en s’adonnant à sa passion.

Racontez-nous un peu d’où vous venez. Comment votre passe-temps est-il devenu une carrière ?

J’ai d’abord travaillé dans la télévision, à la production puis en postproduction. Mais je n’étais pas satisfaite sur le plan créatif. J’ai donc commencé à prendre des cours de dessin. Mes cours du soir sont finalement devenus des études d’art à plein temps. J’ai suivi un cursus d’orientation en art, avant de passer mon diplôme de céramique, que j’ai obtenu en 1996. Depuis, je n’ai jamais quitté la poterie.

Cela dit, j’ai eu la chance de pouvoir travailler en tant que free-lance pour la télévision parallèlement au lancement de mon atelier. J’ai continué à travailler dans la télé jusqu’à que mes ventes me permettent de vivre.

Comment avez-vous développé une méthode créative qui vous corresponde ?

J’ai adoré essayer des choses diverses. J’ai passé beaucoup de temps à chercher la finition parfaite pour ma céramique. Je savais que je voulais quelque chose de lisse, un peu comme une coquille d’œuf. Durant mes études, j’ai donc développé une glaçure qui apportait la finition que je ne parvenais pas à trouver ailleurs.

La base est de couleur crème. Je mélange plusieurs oxydes métalliques et colorants pour composer ma palette de couleurs, que j’ajoute ensuite en petites quantités à ma glaçure de base. J’utilise des couleurs très variées.

Comment gérez-vous votre emploi du temps ?

J’ai besoin de bien m’organiser, car je partage mon temps entre mes ventes et l’enseignement sur plusieurs établissements : je donne des cours particuliers dans mon atelier, où je mets mon tour à disposition, mais aussi dans tout le Hampshire et le Surrey.

Par ailleurs, je commercialise mes produits dans une vingtaine de galeries ainsi que sur la boutique en ligne de mon site. Je travaille donc sans cesse, entre les commandes des galeries, les clients directs et l’enseignement.

Comment rester fidèle à votre art tout en apportant votre touche personnelle, de façon à créer un produit adapté à notre époque ?

Je tourne de façon traditionnelle, mais ce n’est pas pour autant que mes céramiques doivent avoir l’air traditionnelles. Tradition et modernité ne sont pas forcément en opposition !

Je suis très fière de faire vivre la tradition ancestrale de la poterie. Lorsque l’on crée quelque chose d’éternel à partir d’un simple tas de boue, grâce à un processus élémentaire, on ressent quelque chose d’unique.

J’ai créé toutes sortes de choses au cours d’ateliers que j’ai animés dans des musées : des tuiles médiévales, des mini-dinosaures et même des vases mings ! J’adore mon travail, mais je trouve formidable de pouvoir revenir aux racines traditionnelles de mon art.

Selon vos propres termes, vous aspirez à « harmoniser forme et couleur ». Qu’est-ce que cela signifie ?

J’ai passé beaucoup de temps à réfléchir à cette formule. Je voulais décrire au mieux mon travail et mes créations. Les formes doivent s’articuler comme dans un portrait de famille : les membres se ressemblent sans être identiques, pour le plaisir des yeux. Au sein d’une même ligne de céramiques, les couleurs doivent être harmonieuses.

Les natures mortes de Giorgio Morandi m’inspirent beaucoup. Il peignait des ensembles de poterie, qu’il présentait en harmonie dans sa composition grâce à une utilisation subtile des couleurs. On ne peut pas vraiment associer son travail à un style ou une époque. Je souhaite que mon travail ait la même dimension élégante et intemporelle que ses peintures.

  • Lucy Burley pottery
  • Lucy Burley pottery

Comment faites-vous connaître votre marque ? Quelle utilisation faites-vous des produits MOO ?

J’ai récemment remanié mon site et je fais connaître mon travail à travers les réseaux sociaux. J’utilise MOO depuis des années et j’ai toujours été ravie de la qualité des produits. Grâce à Printfinity, j’ajoute une image différente sur chaque Carte de Visite. C’est super, car je propose des articles de poterie très variés, dans de nombreuses couleurs différentes. J’adore le fait d’avoir une carte pour chaque article.

J’ai utilisé des MiniCards, des Cartes de Visite et des Cartes Postales par le passé. Les Cartes Postales me permettent de montrer mon travail tout en ajoutant un petit message personnalisé au dos. J’ajoute toujours une carte dans les paquets que j’envoie à mes clients. Je fais en sorte de choisir une carte assortie au produit qu’ils ont commandé. C’est tout l’avantage de Printfinity ! J’utilise toujours les modèles de design en ligne de MOO. Sans ces modèles, mes cartes n’auraient pas l’air aussi professionnelles !

Quels sont vos conseils aux personnes qui seraient tentées de suivre votre exemple ?

Je suis sûre que tout le monde dit la même chose, mais c’est vrai : suivez vos envies. C’est cela, le plus important. Si vous aimez vraiment quelque chose, mettez-y autant d’énergie que vous le pouvez et vous serez récompensé par une grande satisfaction, ce qui vous apportera vraisemblablement beaucoup de bonheur.

Ça vous inspire ? Créer mes propres Cartes Postales

0

Les commentaires sont fermés.

Monotype met la typographie à l’heure du numérique

Découvrez comment Monotype fait entrer la typographie dans le 21ème siècle.

September 20, 2021

NAIL : l’agence anti-pub

Découvrez une agence de pub pas comme les autres.

July 27, 2021

Dans le miroir : Soofiya et la représentation de soi dans l’art

Soofiya explore les thèmes du genre et de l’identité.

July 1, 2021