Skip to content

L’IA dans le design : le point de vue de MOO sur les avantages et les inconvénients

Le point sur l’IA dans le design avec notre panel de créatifs MOO.

The MOO Creative Team sitting down to talk about AI in Design

À mesure que la technologie de l’IA progresse, il n’est pas surprenant qu’elle ait un impact sur l’industrie créative. Mais qu’est-ce que cela signifie pour l’avenir du design tel que nous le connaissons ?

Pour avoir un aperçu de ce nouveau monde passionnant, nous avons demandé à quatre membres de notre équipe créative MOO de nous donner leur avis sur les bons et les mauvais côtés de l’IA. Voici notre panel :

  • James North, directeur de la création
  • Millie Davies, responsable du design
  • Phil Bailey, responsable de la direction artistique
  • Chynna Guyat, photographe junior

Plongeons dans le vif de cet important sujet.

L’IA menace-t-elle la conception organique ?

En ce qui concerne le processus de création et de conception, l’IA peut être considérée à la fois comme une opportunité et comme une menace potentielle. D’une part, cette technologie a le potentiel d’améliorer le travail des designers, en offrant de nouveaux outils et de nouvelles capacités qui peuvent contribuer au processus créatif. Toutefois, des inquiétudes ont été exprimées quant à l’impact potentiel de l’IA sur la créativité humaine authentique et les idées « uniques ».

Phil : « Personnellement, je trouve l’IA passionnante, en termes d’aide au processus créatif. Elle peut représenter une menace pour certains secteurs d’activité, mais je ne pense pas qu’elle soit une menace pour les emplois dans le domaine du design, parce qu’elle ne peut pas avoir un œil créatif. »

Phil Bailey, MOO's Head of Art Direction

James : « Ce que nous utilisons actuellement, c’est d’une part la génération d’idées et l’automatisation – des choses qui peuvent accélérer ce processus afin que nous puissions nous concentrer sur les domaines où nous apportons le plus de valeur ajoutée. Ce n’est pas une menace, c’est un soutien. Et c’est dans ce rôle de soutien, plutôt que de tout prendre en charge, que l’IA nous semble la plus bénéfique à l’heure actuelle. »

Millie : « Certaines entreprises accordent plus d’importance à la créativité que d’autres. C’est pourquoi la menace de l’IA sera plus ou moins grande en fonction des entreprises. Chez MOO, nous accordons une grande importance à la créativité et à la perspicacité, et nous pensons à la situation dans son ensemble. L’IA n’en est pas encore là. »

La qualité de la conception de l’IA est-elle vraiment bonne ?

L’IA est capable de produire des graphiques, des illustrations, des photographies et même des vidéos. De plus, elle peut analyser de grandes quantités de données, identifier des modèles et générer des designs auxquels les humains n’auraient pas pensé. Mais est-ce cette absence de pensée humaine unique et ces algorithmes biaisés qui font défaut à l’IA ?

The MOO team discussing AI in Design at MOO HQ, Camden

James : « Un bon design est le fruit du soin, de l’attention, du détail et du temps que l’on y consacre. Si nous confions toute notre conception à l’IA, c’est potentiellement la même IA que n’importe quel autre concurrent peut utiliser. Vous avez besoin de ces accidents humains et heureux ou de ces nuances que des conceptions particulières peuvent apporter à ce monde. Est-ce qu’un bon design est un logo qui est juste beau, ou est-ce que c’est l’histoire qui se cache derrière sa création ? »

Millie : « L’IA peut apporter un soutien. Mais un excellent design n’est-il pas une histoire riche, une véritable compréhension et connaissance de l’entreprise et une conception spécifiquement pour la marque en question ? Parce que cela résout un problème et fait la différence. »

Phil : « Beaucoup d’exemples d’IA que l’on voit d’un point de vue créatif ne sont pas vraiment de la “grande conception”. Les rendus ne sont tout simplement pas très bons. Ils pourraient l’être à l’avenir, mais souvent, lorsque l’on introduit un texte dans une image, il y a toujours quelque chose qui cloche dans les résultats. Pour un œil non averti, c’est probablement bien, mais si vous recherchez un design de qualité, je ne pense pas que vous l’obtiendrez avec une plateforme d’intelligence artificielle. »

Comment avez-vous expérimenté les outils d’IA cette année ?

D’Adobe Firefly à Foto AI, il existe une grande variété d’outils d’IA pour aider les designers et les photographes à explorer ce nouveau domaine. Nous avons discuté avec notre photographe junior, Chynna, et découvert comment elle a expérimenté les outils d’IA pour soutenir son travail photographique.

Chynna : « Du point de vue de la photographie et du travail artistique, j’utilise Firefly dans Adobe Photoshop. C’est très utile lorsque, par exemple, je dois prolonger une partie d’une table ou d’un sol. Cela me permet de gagner beaucoup de temps lors de l’édition ! L’expérience que j’ai acquise en jouant avec Photoshop, en combinant la photographie et en l’améliorant avec l’IA a été très amusante.

Pour le design ci-dessous, il s’agissait d’une pure expérimentation. J’en ai photographié les fondations en studio. J’avais une toile de fond bleue, car je savais que je voulais ajouter un ciel. Je lui ai donc donné une base de travail. Et j’avais un miroir sur la table, parce que je savais que je voulais le refléter et qu’il devait aussi ressembler à de l’eau. L’utilisation des outils d’analyse d’image de Photoshop a permis d’améliorer le résultat, de rendre le ciel plus réel et d’ajouter des ondulations au miroir pour qu’il ressemble à de l’eau. »

The process behind using AI in Design for a Business Card campaign shoot at MOO

James :« Ce qui est formidable dans l’expérimentation de l’IA, c’est que nous arrivons tous à peu près en même temps et que nous apprenons ce qui fonctionne. Plus nous jouons, plus nous apprenons et plus nous pouvons l’utiliser. L’attitude de Chynna est vraiment positive : “Je vais utiliser cet outil” plutôt que “Je vais craindre cet outil”. »

Que pensez-vous de la divulgation complète de l’utilisation de l’IA ?

La divulgation est extrêmement importante dans le domaine de l’IA. La transparence joue un rôle clé en garantissant que les clients sont conscients des processus impliqués, ce qui contribue à favoriser l’authenticité et à maintenir une image de marque positive. L’initiative d’authentification du contenu d’Adobe, par exemple, a joué un rôle important dans l’honnêteté de la conception assistée par l’IA. Notre équipe nous a fait part de ses réflexions :

Phil : « De nos jours, le scepticisme est généralisé à l’égard de la création dans le domaine des médias. Le pas en avant d’Adobe dans ce domaine est très important et très intelligent. Alors que de plus en plus d’entreprises intègrent l’IA dans leur offre client, il est important de mettre en place des lignes directrices et des politiques. Adobe contribue à la démocratisation de l’IA dans les programmes de conception, mais est également en mesure d’observer ce qui y est introduit et d’apprendre et de se nourrir des conceptions, ce qui est très utile pour son activité. »

Millie : « Cela doit être authentique. Tant qu’il y a cette honnêteté et que vous montrez où vous l’utilisez et comment, il ne devrait pas y avoir de problème. Tant que vous ne l’utilisez pas pour manipuler les clients afin qu’ils achètent. »

MOO's Head of Creative, Millie Davies

James : « Chez MOO, nous sommes restés fidèles à la fabrication de produits physiques, en nous concentrant sur la beauté de ces moments en personne. Nos produits étant basés sur la technologie, il s’agit de s’assurer que cette technologie offre à nos clients la meilleure expérience possible, et pas seulement qu’elle nous facilite la vie. Il s’agit d’être sincère et de veiller à ce que le client se sente à l’aise avec ce qu’il voit ou ce qu’il vit. C’est vraiment nécessaire pour qu’il y ait une compréhension universelle de ce qui est réel et de ce qui est faux. »

L’IA nous a-t-elle fait perdre le contact avec le monde réel ?

À l’ère du progrès technologique, sommes-nous en train de perdre le contact avec le monde hors ligne et notre moi authentique ? Les réponses étant à portée de main 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, nous avons demandé à notre panel son avis sur la valeur de l’analogique par rapport au numérique lorsqu’il s’agit de la formation d’idées.

James : « Les outils analogiques permettent d’avoir des idées uniques. Avec Pinterest, on assiste à une homogénéisation du design, où tout commence à se ressembler. Et l’IA ne fait qu’accentuer ce phénomène. C’est pourquoi le fait d’aller délibérément dans l’autre sens et de faire quelque chose qui est purement issu de votre propre cerveau, en utilisant vos propres outils, a un effet de coupure massif. »

Millie: « Plus les plateformes numériques sont présentes dans votre quotidien, plus vous risquez de rentrer chez vous et de ressentir le besoin de dessiner ou d’écrire quelque chose plutôt que de le taper à la machine. On a presque envie de contrer la culture du “numérique d’abord”. Et je pense que c’est là que MOO a vraiment sa place sur le marché, parce que nous accordons de l’importance à l’aspect physique. Le numérique peut apporter une aide considérable à tout cela, mais il ne faut pas perdre l’interaction humaine et le contact avec le papier. Le numérique ne s’en approchera jamais. »

Avez-vous des conseils à donner à toutes celles et ceux qui souhaitent exploiter I’IA ?

Chez MOO, nous sommes prêts à accepter ce changement et à rester à la pointe des innovations dans le monde du design. La clé est de comprendre comment l’IA peut contribuer au processus de conception sans prendre le pas sur la créativité humaine ni la remplacer. Nous avons demandé à notre directeur de la création, James, de nous partager quelques réflexions sur la meilleure façon pour vous (et MOO) de tirer le meilleur parti de l’IA en 2024.

MOO's Creative Director, James North

James : « L’IA peut être utilisée comme un outil de recherche, pour comprendre où se situe actuellement votre marque. Pour l’instant, c’est un outil de recherche plutôt qu’un outil de production. Il en va de même pour l’identité visuelle. Elle peut aider les gens à réfléchir davantage à leur marque. C’est un excellent outil pour la formation d’idées, pour alimenter les idées et pour s’interroger sur de nouveaux domaines. Je ne pense pas que la valeur réelle soit dans le résultat, mais dans l’apport. Sinon, nous risquons tous de finir par nous ressembler. »

Le rôle de l’IA dans le design est une dynamique complexe et évolutive, qui est sans aucun doute appelée à avoir un impact significatif sur l’industrie du design. Comme l’a souligné notre panel, les avantages et les inconvénients potentiels de l’IA sont considérables et doivent être gérés avec soin.

L’avenir de l’IA dans le domaine du design est sans aucun doute passionnant – et il nous appartient de veiller à en tirer le meilleur parti.

Restons en contact

Votre dose d’inspiration, de conseils business et d’offres spéciales directement dans votre boîte de réception, toutes les deux semaines.

Je m’abonne!