November 26, 2018

7 conseils pour votre premier recrutement

Si vous n’avez jamais fait passer d’entretiens, le premier peut s’avérer stressant pour tout le monde. Voici comment en tirer le meilleur.

Que vous engagiez votre premier employé ou organisiez des entretiens pour un nouveau poste, vous pouvez vous sentir submergé(e) si c’est votre première fois. Heureusement, un peu de préparation vous permettra de partir du bon pied.

1. Définissez vos objectifs à l’avance

Un entretien, c’est une fenêtre sur la vie professionnelle d’un(e) candidat(e) : vous devez savoir ce que vous cherchez, et pour cela vous concentrer sur quelques objectifs.

Outre les compétences et l’expérience, attachez-vous aux facteurs émotionnels et sociaux.

Déterminez vos objectifs, du très spécifique (« en apprendre plus sur le projet qu’il/elle a réalisé sur x ») au général (« m’assurer qu’il/elle s’intégrerait dans l’équipe de vente »).

2. Commencez par des questions sur le CV

À ce stade, vous vous êtes déjà renseigné(e) sur le/la candidat(e). Avec l’entretien, vous approfondirez les aspects intéressants et trouverez des réponses à vos interrogations.

Les questions telles que « dites-m’en plus sur votre fonction de x » peuvent lancer la discussion en mettant tous les interlocuteurs à l’aise, ce qui sera bénéfique pour l’entretien dans son ensemble.

Les questions sur l’expérience du/de la candidat(e) vous aident à savoir si sa réflexion est stratégique et son esprit commercial. Par exemple : « comment permettez-vous à votre entreprise de se démarquer de la concurrence ? ».

Choisissez deux ou trois questions sur le CV seulement, pour éviter d’aborder des sujets déjà connus ou non pertinents.

3. Adaptez vos questions à la description de poste

Votre candidat(e) aura probablement préparé des réponses adaptées à la description de poste.

Votre but n’est pas de reprendre les éléments déjà lus dans le CV, mais d’identifier tout écart potentiel entre son expérience et vos besoins. Par exemple :

« Nous recherchons x, et j’ai constaté que vous n’avez pas d’expérience directe dans ce domaine. Pouvez-vous m’expliquer comment vous aborderiez ce défi ? »

Parler de la description de poste est un bon moyen de l’amener à vous poser des questions sur ce dernier.

« Qu’est-ce qui vous a le plus intéressé dans la description de poste ? Y a-t-il des spécificités sur lesquelles vous souhaiteriez plus d’informations ? »

4. Envisagez les questions fondées sur les compétences

Les questions fondées sur les compétences peuvent être utiles.

En lui disant : « décrivez-moi une fois où vous avez… », vous permettez à votre candidat(e) de vous montrer comment il/elle a utilisé ses capacités dans une situation concrète.

Vous pourrez également en savoir plus sur sa personnalité et sa façon de travailler.

Quelques questions fondées sur la compétence :

 

  • « Parlez-moi d’une fois où… »
  • « Donnez-moi un exemple de… »
  • « Quelle est la situation la plus x à laquelle vous avez fait face ? »
  • « Quel a été le défi le plus important quand vous occupiez le poste de x ? »

 

Alternez avec d’autres styles de questions pour ne pas trop stresser le/la candidat(e).

5. Observez la communication non verbale

Le langage corporel peut être modifié en situation de stress. Toutefois, il est intéressant de prêter attention aux éléments suivants :

  • Le contact visuel : est-il existant ? C’est important, surtout si le poste implique un lien avec des clients ou fournisseurs.
  • L’attitude : si votre candidat(e) est détendu(e) mais investi(e) (langage corporel ouvert), et se penche en avant, il/elle est motivé(e) et vous écoute activement.
  • La prise de notes : votre candidat(e) écrit-il/elle ? Si oui, cela signifie qu’il/elle accorde de la valeur aux informations que vous lui transmettez et est véritablement intéressé(e).

Comme le souligne The Balance, ce type d’observations ne se limite pas à la salle d’entretien. Les personnes qui accueillent le/la candidat(e) peuvent également faire part de l’impression qu’il/elle dégage. Est-il/elle souriant(e) à son arrivée ?

6. Gardez l’esprit ouvert

Même s’il faut écouter votre instinct, les décisions que vous prenez lors d’un recrutement doivent dépasser les préférences personnelles. Vous recrutez pour le compte de votre entreprise : restez objectif/ve et concentrez-vous sur ce que le/la candidat(e) peut apporter à votre activité.

Comme l’explique Talentlens, les premières impressions fondées sur une base émotionnelle ou subconsciente peuvent orienter tout l’entretien.

Vous pouvez réinviter votre candidat(e) pour une discussion avec d’autres membres de l’équipe après un premier entretien positif.  

7. Assurez-vous de la comptabilité de culture

Même si votre croissance ne fait que débuter, il est essentiel de réfléchir à votre culture d’entreprise. Votre premier/ère collaborateur/trice saura-t-il/elle accompagner votre développement ? Incarne-t-il/elle vos valeurs de marque ?

Gardez vos questions sur les compétences pour le premier entretien. Si tout se passe bien, planifiez-en un deuxième portant sur la culture, qui pourra prendre la forme d’une discussion informelle avec le/la candidat(e), par exemple sur ses hobbies. Si le/la candidat(e) est de plus en plus à l’aise, c’est bon signe pour la suite.

Une fois que vous avez trouvé votre candidat(e) idéal(e), pourquoi ne pas l’accueillir avec une intégration exceptionnelle ?

0

Les commentaires sont fermés.

Comment (et quand) écrire des Cartes de correspondance ?

Suivez ces conseils pour rendre vos prochaines Cartes de correspondance encore plus inoubliables.

February 3, 2022

5 bonnes résolutions pour travailler intelligemment en 2022

Pourquoi vouloir travailler plus dur quand on peut travailler malin ?

December 23, 2021

Faites du personal branding un jeu d’enfant

Voici 5 conseils pour rester au top en développant sa marque personnelle.

November 26, 2021