March 31, 2016

Refonte d’une marque: GC Records

Que vous vouliez attirer de nouveaux clients, injecter un peu de nouveauté ou simplement maintenir votre position sur le marché, vous pouvez envisager un rafraîchissement de marque. Pour le label de musique punk de Las Vegas GC Records, le succès dépend de sa capacité à se réinventer. Voici leur histoire.

Geykido Comet Records

GC Records est un label familial, né du désir de promouvoir les groupes de punk des années 90 et de les aider pour les ventes et le marchandising. Ce qui avait commencé en 1999 comme une extension du groupe du cofondateur Shahab Zargari a rapidement grandi pour devenir un projet à part entière.

Avec 52 sorties à ce jour, GC Records est un label reconnu qui continue à signer de nouveaux groupes, avec une reconnaissance qui va bien au-delà de la communauté punk. GC se décrit lui-même comme un label punk de toutes les saveurs, formes et goûts.

GC Records

Le Label

Pendant la crise de l’industrie de la musique au début des années 2000, où le partage de fichiers et la piraterie se sont répandus, GC Records a pu continuer à soutenir les groupes, car leur revenu venait de la vente de produits dérivés. Des fois, on finançait tout un album pour sortir un single, explique Zargari, qui a compris l’importance d’aider les groupes en tournée à aller jusqu’à la prochaine ville.

Avec les changements dans l’industrie de la musique et la possibilité pour les artistes de vendre directement leur musique sur iTunes, les groupes ne pensaient pas toujours avoir besoin de labels. L’attrait principal de GC Records, à part l’attention qu’apporte un label à taille humaine, a été son savoir-faire en termes de merchandising. Quand un musicien ou un fan remarque les pochettes, les visuels et le souci du détail, il est conquis. Le label, aujourd’hui dans sa seizième année, doit sa longévité à une culture d’entreprise transparente, par opposition aux majors où vous ne savez pas qui mène la barque.

L’identité visuelle

L’identité visuelle de GC a pris plusieurs formes, en commençant par une étoile en 1999.  J’étais en fac et on ne savait pas ce qu’on faisait. Le premier logo ressemblait à l’étoile Converse ou à un logo de baseball, c’était trop simpliste et on l’a abandonné rapidement, raconte Zargari.

GC Records

Après trois années intensives et une dispute avec le dessinateur du logo d’origine, le label était prêt à créer une image qui sorte du lot, dessinée à la main et non sur Photoshop. En 2002, un nouvel artiste crée l’image d’un moine musicien, qui plait à tout le monde et qu’ils adoptent. Sa tenue tourbillonnante, sa guitare en pointe et les angles décrits par ses jambes… c’était visuellement très attirant et original, dit Zargari. Comme c’était une illustration, on pouvait voir le travail graphique méticuleux nécessaire à la création d’un dessin aussi stylisé, à l’inverse de l’étoile de baseball. Au final, ça avait l’air vraiment sexy au dos de nos pochettes d’albums.

S’appuyant sur le succès du moine en noir et blanc de 2002, un logo de comète en colère est dessiné en 2010 avec la possibilité d’être décliné en une, deux ou plusieurs couleurs. (La comète a également servi d’inspiration pour la refonte de 2015.)

Lorsque, en 2008, Zargari et son équipe commencent à travailler sur un projet pour leur dixième anniversaire, un DVD du meilleur de la décennie, GC records commande les visuels au designer londonien Delme Rosser. A cette époque, je faisais beaucoup d’illustrations qui finissaient comme autocollants sur les murs ou au dos des skateboards: des lignes droites, des couleurs vives, des références à la culture pop, avec souvent une sorte de mascotte.

Le logo [existant] de GC Records avait une qualité d’illustration particulière à laquelle je ne pensais pas toucher, explique Rosser. Mais avec autant de logos et de musiques différentes, GC avait besoin d’être reconnue en tant que marque et, surtout, identifiée.

GC Records

La refonte de marque

Pourquoi avoir décidé d’une refonte en 2015? Pour Zargari, une identité claire et constante était nécessaire pour avoir une marque identifiable qui puisse représenter l’ensemble de leur activité. Rosser, avec qui il travaille, lui semble être la personne idéale pour redessiner le logo. J’aime ce que fait Shahab, raconte Rosser, travailler avec eux a été naturel et décontracté. Mon but a toujours été le même, donner à GC quelque chose qui plaise à leurs fans et qui soit drôle, quelle que soit la manière dont ils l’utilisent.

Ayant l’opportunité de refaire le logo, je suis parti sur quelque chose de plus en ligne avec ce que je faisais et qui captait ce que représentait le GC dans GC Records. Geykido est la transcription d’un mot japonais qui signifie colère ultime, Geykido Comet veut donc dire comète furieuse.

La nouvelle vision de GC

Le style de Delme Rosser repose sur des dessins démoniaques stylisés, souvent mémorables. Ses cornes de diable en forme d’oreilles de souris sont ironiques et l’image des gants déjà utilisée par GC devient une main gantée. Mais fin 2015, Rosser apprend que le logo a du mal à passer sur certains réseaux sociaux de la marque et il le retravaille pour l’adapter aux contraintes de toutes les plateformes. Le résultat est coloré, clair, minimaliste et, bien sûr, très BD.

Zargari dit de la refonte de marque: Le logo iconique incarne notre ton, notre voix et ce que nous faisons. Il donne toute la personnalité dont la marque a besoin. Il y a un style emoji universel. La main du rocker facilement discernable symbolise leurs débuts de label de punk et l’os blanc de la main contraste bien avec le sang rouge.

Après les visuels de l’étoile (1999) et du moine (2002) moins définis, ce logo apporte une cohérence. Zargari cherchait une identité de marque plus constante, après des années d’adaptations et de formes changeantes.

GC Records

Le lancement

Le lancement de la nouvelle identité de GC Records devait faire réagir: il fallait montrer la charte graphique partout et attendre les réactions. La nouvelle identité est visible sur les nouveaux disques, les images de profil sur les réseaux sociaux, les autocollants, etc. Zargari décide de la sortir pour la campagne marketing des 15 ans du label avec des T-shirts à l’image du nouveau logo.

GC Records organise aussi un jeu de piste dans plusieurs villes au moment du SXSW, où tout ce que trouvent les participants porte le nouveau logo. L’une des villes est Austin, un symbole pour le label: Austin est tombée amoureuse de Peelander-Z au début des années 2000 et a offert beaucoup d’exposition au groupe, explique Zargari. L’idée est que le public sente que cela a toujours été le logo: il représente ce qu’est GC Records.

Comment savoir si la nouvelle comète en colère est un succès ? Il y a toujours une période de doute quand une marque lance une nouvelle identité. Heureusement pour GC Records, son public est plutôt bavard et les échos sont rageusement positifs.

Que pensez-vous du logo de GC? Si vous voulez faire une refonte de marque et partager votre histoire, contactez nous.

0

Les commentaires sont fermés.

Monotype met la typographie à l’heure du numérique

Découvrez comment Monotype fait entrer la typographie dans le 21ème siècle.

September 20, 2021

NAIL : l’agence anti-pub

Découvrez une agence de pub pas comme les autres.

July 27, 2021

Dans le miroir : Soofiya et la représentation de soi dans l’art

Soofiya explore les thèmes du genre et de l’identité.

July 1, 2021